image/svg+xml
Inspiration
Shape

La vulnérabilité, force ou faiblesse ?

Partager cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Qu’est-ce que la vulnérabilité ?

Chacun d’entre nous, un jour ou l’autre, a déjà fait l’expérience de l’incertitude, du risque et des émotions d’inconfort liées à un ressenti de vulnérabilité.

Être une personne vulnérable en raison d’une situation physique et/ou de difficultés financières n’a pas la même signification, qu’éprouver un sentiment de vulnérabilité dans un contexte amoureux, relationnel ou professionnel. Le premier faisant davantage référence à la vulnérabilité physique (handicap, pauvreté, malnutrition, violence…), le second à la vulnérabilité psychologique. Bien que le premier génère fréquemment également une vulnérabilité émotionnelle

La vulnérabilité est au cœur d’émotions souvent lourdes à accepter et à gérer, telles que la peur, la déception, la tristesse… Mais dans son prisme plus vertueux, elle est aussi le terreau de l’amour, d’une réelle intimité, de l’empathie, de la joie, de l’innovation et bien entendu de la créativité. 

Dans son célèbre Best-Seller « Le pouvoir de la vulnérabilité », Brené Brown nous fait l’éloge de la vulnérabilité, en affirmant que se fermer à la vulnérabilité c’est aussi s’éloigner des expériences qui donnent du sens à la vie… Ainsi, suite à 12 années de recherche sur le sujet, l’auteur également docteur en travail social à l’université de Houston affirme même que la vulnérabilité est un véritable acte de courage, une force qui peut véritablement transformer une vie. 

Faiblesse psychologique, ou force ? S’autoriser à être vulnérableaccepter sa vulnérabilité et oser être qui l’on est en complétude…

Et si la vulnérabilité était une clé pour des relations humaines plus saines et vraies ? Et si la vulnérabilité n’était pas un acte de faiblesse, laissant l’autre prendre le pouvoir sur soi ? 

L’équilibre entre vulnérabilité et force est la clé d’une vie plus harmonieuse. Cela permet de grandir, d’évoluer et d’améliorer son rapport à soi et aux autres.

Coach en conduite du changement, je vous propose dans cet article de nous intéresser de plus près à la vulnérabilité, et d’explorer les différentes interprétations qu’elle suscite.

La vulnérabilité, qualité psychologique ou faiblesse ?

La vulnérabilité fait couler bien des encres depuis de nombreuses années et ne cesse d’être au cœur de débats, dans une société qui honore tout autant l’authenticité, que la croyance d’une nécessaire perfection pour réussir et être aimé.

Être authentique et vulnérable est-ce une faiblesse par laquelle la fragilité se renforce, nous faisant parfois nous sentir totalement démuni, à la merci de l’autre ?

Ou est-ce davantage une qualité psychologique et un véritable acte de foi dans lequel on s’autorise à vivre ses émotions, soutenant l’amour inconditionnel que l’on éprouve pour soi et l’autre ?

La vulnérabilité, faiblesse source d’inconfort ou acte de courage ?

Pour certains, montrer et exprimer ses émotions, ses failles, ses zones vulnérables est associé à un acte de faiblesse.

Quand pour d’autres c’est au contraire le cœur en action.

C’est oser montrer sa zone de fragilité, l’accepter, mieux l’aimer telle une partie tout aussi honorable et digne d’amour que les autres zones plus puissantes de Soi. 

C’est oser sortir de sa carapace pour exprimer ses ressentis, en laissant de côté ce fantasme illusoire de perfection. N’est-ce point-là des expressions même de courage ?

Mais entre ressenti insécurisant et acte authentique, quelle place pour la vulnérabilité dans un monde où prédomine encore le « jamais assez » le « toujours mieux », le « zéro défaut ».

Dans un contexte sociétal où prime l’assurance, l’efficacité, où la peur s’impose parfois comme une seconde nature, la vulnérabilité peut alors sembler subversive, véritablement inconfortable et même encore dangereuse.

Oser la vulnérabilité, une force vers une transformation

Mais en réalité éviter de montrer sa vulnérabilité, par peur de la critique, de blessures émotionnelles, par crainte d’être malmené, manipulé, parfois même maltraité psychologiquement, donne l’impression de se protéger. De rester dans sa zone de confort

Mais cela n’est qu’illusion, dans un jeu rondement mené par notre égo, s’appuyant sur nos croyances limitantes pour brouiller l’esprit, le maintenant dans un mensonge faussement protecteur. 

En restant en dehors de « l’Arène », à la « porte de notre vie » dans des contextes de nouvelle relation amoureuse, d’enjeux professionnels ou familiaux, on prend le risque de passer à côté de la connaissance de soi, de la vie et de sa propre et indispensable évolution. 

La vulnérabilité n’est pas une faiblesse, mais bien une force ! Une qualité psychologique qu’il nous faut apprivoiser pour mieux l’aimer et savoir s’en servir avec le cœur.

En la laissant s’exprimer en confiance dans une authenticité presque aventureuse, elle transcende alors toutes les peurs. Elle se fait pont salvateur vers d’autres possibles, elle ouvre de nouveaux chemins, transforme les relations, et notre vie dans le même temps.

La vulnérabilité et l’intelligence émotionnelle

Le docteur Bernard ANSELEM, expert en neurosciences appliquées au développement managérial souligne l’importance de l’affect dans nos décisions professionnelles ou dans nos choix de vie.

Affirmant que quels que soient nos croyances limitantes et nos propres filtres, façonnés par nos expériences de vie, la transmission familiale, éducative ou amicale, nous pouvons par un travail sur soi impliqué et engagé, apprendre et améliorer nos comportements émotionnels à tout âge.

Soulignant que nos choix d’amélioration ne dépendent que de nous, que rien n’est figé dans un monde en mouvement et que chacun est libre de souhaiter ou non re(prendre) en main les rênes de sa vie.

Johnna Swartz scientifique de l’Université Duke et ses collègues montrent également une causalité physiologique à l’émergence de la vulnérabilité, en pointant la réactivité de l’amygdale, plaque tournante des émotions dans le cerveau, et révélatrice de la vulnérabilité de chacun.

Vulnérabilité, je t’aime moi non plus

Quelle soit d’origine physique ou psychique, notre relation à vulnérabilité est bien souvent assez paradoxale, nous touchant profondément et nous attirant quand elle vient et est partagée par l’autre.

Nous effrayant, dès lors qu’il s’agit d’affronter et de mettre en lumière sa propre vulnérabilité. Être le témoin complice de l’ouverture de cœur des autres est stimulant, valorisant même parfois, mais dès qu’il s’agit d’offrir ce même cadeau, la peur et les doutes nous submergent, nous font hésiter et parfois nous bloquent dans un déni de nos émotions. 

Éprouver la vulnérabilité des autres nous semble tout à fait concevable, mais nous ne souhaitons pas être à notre tour vulnérables.

L’écrivaine américaine Madeleine L’Engle, spécialisée dans la littérature pour les enfants nous avait livré une pensée inspirante sur l’évolution de la relation que l’être entretient avec la vulnérabilité : « L’enfant pense qu’en grandissant il deviendra invulnérable. Grandir, c’est accepter la vulnérabilité. Être vivant, c’est être vulnérable. » 

Une pensée qui souligne avec clarté combien cette émotion, ce ressenti est encore trop souvent vécu (inconsciemment) comme une faiblesse inacceptable, qu’il convient de surmonter. Alors qu’In Fine, elle est l’une des briques qui façonnent l’édifice d’une vie sociale, amicale et familiale sincère et authentique.

Vulnérabilité, je t’aime et je transforme ma vie

Se sentir vulnérable et l’exprimer, nous permet de mieux cerner et de mieux comprendre ce dont nous avons besoin pour avancer, évoluer, et être en lien avec les autres.

Avec et grâce à la vulnérabilité nous grandissons, évoluons et améliorons notre relation intime avec nous-même et nos relations avec les autres.

Encore faut-il accepter sa vulnérabilité, l’aimer et être en capacité de comprendre ce qui se joue en nous, afin de pouvoir mieux y répondre et d’être acteur conscient de sa vie.

Coach en développement personnel je vous accompagne dans vos changements et vous aide à faire de la vulnérabilité une force pour transformer votre vie, vers encore plus de liberté d’être et de bien-être. 

On en parle ?